Alberto Rabada
Alberto Rabadá (1)
1933-1963


 


Pepe Diaz et Rabadá à Riglos
Photo © Pepe Diaz
issue du livre Rabadá-Navarro/Barrabes 2002


Rabadá
Photo issue du livre Rabadá-Navarro/Barrabes 2002


Grande Aiguille d'Ansabère
Itinéraire de la variante Rabadá-Mustienes
(voie originale en points)

 

Alberto Rabadá Sender (Saragosse 1933 - Eiger 10 août 1963) est un grimpeur espagnol. Il fut un grand alpiniste aragonais pendant les année 50 et 60. Il a réalisé une variante du Dièdre Nord-Est de la Grande Aiguille d'Ansabère en juin 1958 avec Mustienes. Ils étaient partis pour répéter le fameux dièdre, mais Rabadá n'a pas failli à sa réputation de chercher la difficulté et de vouloir innover, raison pour laquelle la cordée, après avoir franchi le toit, est restée dans le fond du dièdre. Ce fut une escalade difficile et totalement artificielle. Sur le haut du dièdre, la cordée a renonçé à poursuivre et a rejoint la voie des français Jean et Pierre Ravier et Guy Santamaria (1954).

Pour son époque, Alberto Rabada était un visionnaire. Il travaillait comme ébéniste dans sa propre entreprise avec plusieurs compagnons, mais sa passion était d‘ouvrir de nouvelles voies au quatre coins du monde.
Il fut l‘inventeur du nœud d‘encordement «Edil» et fabriquait tous types de coinceurs et de pitons pour aborder les parois les plus difficiles d’Espagne.
Dans les années 50, vers l‘âge de 19 ans, il dépassa J.Paniello, considéré comme le meilleur grimpeur espagnol de l‘époque : il inaugura le premier 6a en Espagne. Un exploit pour cette époque !
Il continua sa fulgurante carrière. Quatre ans plus tard il s’aventura sur la face sud de la Seron–Milan, au Pison de Riglos, une voie de 300 mètres d’escalade difficile en seulement 3 jours. Les puristes considéraient cette voie comme la plus dure et la plus aléatoire des Pyrénées.

Dès 1960, il a formé une cordée mythique avec Ernesto Navarro, en ouvrant une multitude de voies dans les Pyrénées et en Europe :
- Ouverture de la face ouest du Naranjo de Bulnes (Bulnes, Asturies)
- Voies dans les Mallos de Riglos
- Voies au Tozal del Mallo.

Sa dernière grande aventure a été la face nord de l'Eiger, avec Ernesto Navarro, dans laquelle ils sont morts, par épuisement et froid, le 15 août 1963, dans la zone connue comme "L'Araignée Blanca". Alberto Rabadá a été largement reconnu en Espagne, en recevant, comme hommage, différentes voies portant son nom (le Bout Rabadá (3.045 m)), dans la crête entre la Tuca Remuñé et le Maupás.


Alberto Rabada (1933-1963) (26-10-2014)
Dessin de Juan Gonzalo (Lalo) Miguel Martínez
Sur son site Flickr


En savoir plus :

L'épopée Rabadá - Navarro
1958, l'arrivée des espagnols à Ansabère
Variante Rabadá-Mustienes du Dièdre Nord-Est
Rabadá-Navarro / Barrabes / 2002

Retour Pyrénéistes - Accueil - Contact

* Si, bien-sûr, quelqu'un avait des renseignements, des précisions que nous n'avons pas, merci de nous contacter, c'est avec un très grand plaisir que nous recueillerions ces informations précieuses, ou des photos toutes aussi précieuses........