Jean Dutech
Jean Dutech
1913 - 1994


Jean et Marie Dutech
Genève, 1953


Jean Dutech et Henri Barrio
sur la voie Cames-Sarthou en 1937

(à voir dans la galerie photos J.Dutech)


Jean Dutech et sa classe de Gurmençon, 1957
(à voir dans la galerie photos J.Dutech)


En savoir plus :

Portrait dans "Montagne Sociale"

Portrait par Huguette

La Pédagogie Active / Les 1ères classes de neige

Photos Jean Dutech

Rencontre Dutech/Barrio

Jean Dutech Sculpteur

Henri Barrio

 

Né en 1913, "ce fils du peuple venu du monde ouvrier d'un Gers radical, ce petit boursier méritant de l'école laïque, fut au début des années 30 le normalien ébloui par ses maîtres-formateurs et devint d'emblée le pédagogue enthousiaste"(1). Son premier poste d'instituteur est à Sarrance, au hameau "Bosdapous". Il ne connaissait alors pas la montagne. Il lui fallut prendre un guide pour l'accompagner sur les hauteurs du village, dans sa première salle de classe : deux pièces dans la maison d'un paysan. Une toute petite salle de classe. Peu de mobilier : tables, poêle, ... et c'est tout. Il pouvait refuser, mais touché par le respect des gens qu'il rencontre, il décide de rester. Il sera tout le temps en quête d'innovation pédagogique. Il fut très tôt en relation avec Freinet, dont les méthodes pédagogiques novatrices, pourtant très controversées à l'époque, l'on séduit. Sur le versant d'en face, une autre salle de classe : celle de Henri Barrio. La rencontre de ces deux instituteurs sera décisive (Leur rencontre). Coucou Barrio aimait à dire à Jean Dutech "Toi tu penses, moi j'organise". Cela reflète bien la complémentarité des deux hommes. C'est ainsi qu'ils innoveront dans la pédagogie, notamment par l'exploration du milieu où le contact avec la nature tient une place importante dans l'enseignement. C'est dans cette dynamique que leurs élèves chausseront des skis dès 1934 ! Car Henri Barrio initiera non seulement les élèves au ski mais aussi Jean Dutech à la montagne. En 1937, ils effectuent l'ascension de la grande Aiguille d'Ansabère par la voie Cames-Sarthou. Quatrième ascension de l'Aiguille Nord par cette voie et ... Première course de haute-montagne de Jean Dutech !
(Il en réalisera plus tard une sculpture : voir artistes)
Jean Dutech et Henri Barrio, deux des véritables fondateurs de l'œuvre de montagne (1). En 1938, Jean est nommé à Borce, plus haut dans la vallée. C'est là qu'il aura avec Marie Dutech les trois premiers de ses quatre enfants, trois filles. Le quatrième, un garçon, naîtra à Guemençon en 1945. Il mettra en place des stages pour les jeunes instituteurs avec Barrio, diplômé guide et pouvant donc encadrer ce genre d'activités. A Borce, Jean fait la connaissance de Ledormeur, auteur du guide célèbre et qui viendra animer quelques soirées.
Durant la guerre, Jean est résistant et passeur. C'est lui qui dirigeait un groupe FFI avec lequel il reprit le fort du Pourtalet aux allemands. Il restera à Borce jusqu'à la fin de la guerre.
En 1945, il est nommé à Gurmençon. Toujours dans sa quête d'innovations pédagogiques, il fit avec ses élèves un journal scolaire, nommé "A cœur vaillant". Le nom changea très vite et devint le journal "Le Gave". Tout était conçu par les élèves, de la rédaction à l'impression, avec la petite imprimerie de la classe. Les illustrations étaient faites à partir de linogravures.
1958, il est nommé à Marca à Pau, où il restera jusqu'à sa retraite qu'il passera à faire un peu d'archéologie, de la peinture et surtout de la sculpture, du côté de Garlin.

(1) Le livre "Montagne sociale", comportant un portrait de Jean Dutech et retraçant l'aventure de l'oeuvre de montagne.

.........

 

Retour Pyrénéistes - Accueil - Contact