Louis Audoubert

La Grande Traversée des Pyrénées
Louis Audoubert / Guy Panozzo

Louis Audoubert réalise avec Guy Panozzo, en 1986, la Grande Traversée des Pyrénées, de la mer Méditerranée à l'Océan Atlantique, en suivant la crête de la ligne de partage des eaux. C'est la première traversée "technique" des Pyrénées, aliant la randonnée à l'escalade. Evidemment, la traversée passe par le Pic d'Ansabère...
 


Pics et Aiguilles d'Ansabère. Photo © Louis Audoubert (1)


Escalade vers Ansabère. Photo © Louis Audoubert (1)


Détail du parcours à Ansabère. Carte issue du livre ci-contre.


Détail de la 46e étape (issu du livre ci-contre)

 

Louis Audoubert, depuis plus de cinquante ans, escalade les montagnes du monde en Asie, en Afrique, en Amérique du Nord et du Sud mais surtout en France dans les Pyrénées. Les arêtes, il connait : après avoir parcouru les crêtes de quelques vallées, il a tenté l'aventure ailleurs, dans le lointain Hindou Kouch et surtout dans les Alpes. Il a ainsi traversé les arêtes du Noshaq au Gumbaz à plus de 7000 mètres, parcouru en traversées progressives de un à quinze jours les crêtes du massif du Mont Blanc ou les cercles des crêtes de l'Oisans, enchaîné les Drus, la Verte, les Droites jusqu'aux Courtes. "Se révèle là une autre dimension de l'alpinisme, la plus complète, aux antipodes de la montagne au chronomètre. Ces traversées s'apparentent à des sortes de marathons, car il y faut résistance, endurance, estime réciproque avec les compagnons de cordée et prédilection pour les bivouacs. Là-haut, à 3000 ou à 8000 mètres, le bivouac est un temps savoureux de silence, de contemplation, où se partagent des moments d'intense fraternité lors des repas, du repos, du réveil." (1)

C'est Robert Ollivier qui avait recommandé à Louis Audoubert de faire la traversée des crêtes de partage des eaux. "C'est la ligne des crêtes la plus évidente, la plus continue, la plus belle : elle sépare les eaux qui coulent au nord de celles qui coulent au sud. Les Espagnols l'appellent la Divisora." (1)

Louis a décidé de traverser le massif d'est en ouest pour deux raisons : il voulait éviter le soleil dans l'objectif lors des heures privilégiées du matin, et il craignait que les crêtes méditerranéennes ne soient trop pauvres en eau à la fin de l'été.

Il a choisi de réaliser cette traversée avec Guy Panozzo avec qui il a déjà partagé de difficiles hivernales et des expéditions. "J'aimais partir avec lui car sa grande taille m'offrais un magnifique paratonnerre par temps d'orage !" (1)

Jean-François Rouys, Bertrand Lalanne, Albert Gally furent les "sherpas" des ravitaillements, accompagnés du cinéaste montagnard René Vernadet.

Techniquement, la traversée représente 750 km d'arêtes, 49 bivouacs, jusqu'à 25 sommets, gendarmes ou aiguilles par jour. Au total, c'est 180 000 mètres de dénivelées, dont 3000 en rappel.

Cette traversée a été réussie en 1986 après une précédente tentative stoppée par une chute de Louis Audoubert.
"... Entendant un bruit dans la paroi du Tumeneja, j'ai voulu lever les yeux pour voir ce qui me tombait dessus, mais je n'en ai pas eu le temps. La tête, rejetée en arrière, a pris le choc de plein fouet et l'effet de bascule a été fatal pour les disques de mes cervicales qui sont sortis de leur logement en comprimant à moitié la moelle épinière. Guy et Gilberte m'ont vu glisser et sauter des barres comme un pantin désarticulé." (1)

Rapatrié et opéré à Toulouse, Louis a du réapprendre tous les gestes comme un petit enfant. "Quand j'ai vu que je pouvais escalader les buttes derrière l'hôpital, je suis parti au Népal pour me rééduquer en Himalaya avec la minerve au cou ! La traversée était à recommencer. Ce que nous avons fait dès juin 1986."(1)


En savoir plus :

Louis Audoubert Pyrénéiste


La Grande Traversée est racontée dans cet ouvrage, Ed. Milan 1992.

 

Accueil - Traversées - Contact

(1) Photos et extraits issus du livre de Louis Audoubert "La Grande Traversée des Pyrénées", Ed. Milan 1992.

* Si, bien-sûr, quelqu'un avait des renseignements, des précisions que nous n'avons pas, merci de nous contacter, c'est avec un très grand plaisir que nous recueillerions ces informations précieuses, ou des photos toutes aussi précieuses.