Micro-centrale


Projet de micro-centrale à Ansabère


Une enquête publique était déposée en Mairie de Lescun jusqu'au 29 janvier 2010. Cette étude concernait de nouveaux projets de micro-centrales hydroélectriques en vallée d'Aspe, sur les gaves d’Ansabère et du Lauga. Ces dossiers, défendus par les communes, ont reçu l'avis favorable du commissaire enquêteur.

Lors du Coderst (Conseil de l'Environnement et des Risques sanitaires et technologiques), la Direction des territoires et de la mer (ex DDA, DDE…), qui instruisait le dossier, a indiqué au préfet qu'il était préférable de renoncer à ces projets en vertu du futur schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (Sdage), qui identifie déjà les cours d'eau concernés en « bon état » ou en « réservoir biologique » - même si le classement n'interviendra pas avant un an. Selon la DDTM, des aménagements risqueraient de déclasser les rivières.

Finalement, en décembre 2010, le préfet refuse les projets de microcentrales hydroélectriques à Lescun et Urdos. Un coup dur pour les élus de la vallée. Une victoire pour les écologistes. Portés par la Shem à Urdos et par Sehry à Lescun, deux projets de microcentrales sur les gaves Ansabère, Lauga et Larry ont été rejetés par arrêté du préfet. Avant de quitter le département, le préfet Philippe Rey a donc suivi ses services, signant un arrêté « portant refus de la demande d'autorisation de disposer de l'énergie des cours d'eau pour la mise en service d'une usine hydroélectrique » (voir article de La République du 20/12/10).
Les élus ne comptent pas en rester là, promettant de poursuivre le combat devant le tribunal administratif.

Affaire à suivre...

Vous pouvez suivre l'évolution de cette "affaire" au travers de quelques articles parus dans la presse :


La République des Pyrénées du 13 janvier 2010


La République des Pyrénées du 28 septembre 2010


La République des Pyrénées du 20 décembre 2010


Sud-Ouest du 14 janvier 2010


Sud-Ouest du 5 octobre 2010

Plaquette de la SEPANSO :


Grands Projets - Accueil - Nous contacter

* Si, bien-sûr, quelqu'un avait des renseignements, des précisions que nous n'avons pas, merci de nous contacter, c'est avec un très grand plaisir que nous recueillerions ces informations précieuses, ou des photos toutes aussi précieuses.