1954 - J&P Ravier, Santamaria


12, 13 Août 1954 : Grande Aiguille d'Ansabère
1ère ascension du dièdre Nord-Est par Jean et Pierre Ravier, Guy Santamaria


C'est l'un des itinéraires tenté par Barrio dès 1933 avec Bellocq, suivi de près par Cazalet, Sarthou, Ollivier. A chaque fois, tous se sont arrêtés au niveau du grand toit, détaillé dans les photos ci-dessous. François Cazalet avait même imaginé de franchir le surplomb au moyen de gros bambous raboutés (25 mètres de long, 8 cm de diamètre) pitonnés dans la paroi. Deux ans plus tard, il imagine un autre système, avec un multi-pitonnage et une sorte d'étrier. Il invite là aussi Henri Sarthou pour cette tentative. La rivalité étant très présente entre Barrio et Cazalet, ce dernier précise qu'il faudra scier les pitons pour couper la route à Barrio. Malgré tous les efforts, la paroi ne capitule pas. C'est après guerre qu'elle va enfin céder :
"C'est le premier itinéraire ouvert sur les grandes parois de l'Aiguille Nord, les 12 et 13 août 1954 par Jean et Pierre Ravier et G. Santamaria. Escalade soutenue, assez pénible, de 200 m environ, ouverte avec 40 à 50 pitons. Pas de renseignements sur l’équipement actuel. Bon rocher, sauf dans le ressaut terminal" (site internet J. Ollivier. V.Liens)

 

C'est également le premier itinéraire ouvert avec un bivouac en paroi, ce qui est nouveau dans les Pyrénées. C'est donc une doyble première réussie ce jour-là.

"Vingt et un ans après ces mémorables tentatives, Guy Santamaria et les frères Ravier franchissaient l'obstacle et poursuivaient la difficile et aérienne ascension jusqu'au sommet de l'élégante aiguille. C'était la première course d'une telle envergure sur les flancs des cimes dolomitiques d'Ansabère.
J'eus la chance de réussir la seconde ascension de cet itinéraire et je fus heureux d'y suivre les traces de grimpeurs dont les noms sont si intimement liés à l'histoire de nos montagnes
".
**


Le passage du fameux toit dessiné par Pierre Ravier
Photo Fonds Ravier


* Si, bien-sûr, quelqu'un avait des renseignements, des précisions que nous n'avons pas, merci de nous contacter, c'est avec un très grand plaisir que nous recueillerions ces informations précieuses, ou des photos toutes aussi précieuses.

** (Patrice de Bellefon In "Les pyrénées, les 100 plus belles courses et randonnées")