1927 Cames Sarthou vois du surplomb

21 juin 1927 : Grande aiguille par la voie du surplomb
Par Marcel Cames et Henri Sarthou



La voie du Surplomb. 1 : le surplomb équipé
Le 21 juin 1927 Marcel Cames et Henri SARTHOU font l'ascension de la grande aiguille d'Ansabère, 12 jours avant Arlaud et ses hommes. En effet, Jean Arlaud avait programmé cette ascension pour le 3 juillet, avec toute un équipe (ils sont 9 au total). Mais un certain MOUTHE, qui connaissait le projet d'Arlaud (V. 1927 ARLAUD et sa troupe) mais ne faisait pas partie de l'expédition, a vendu la mèche : il prévient Cames et Sarthou, leur fourni même du matériel pour qu'ils montent avant Arlaud. L'enjeu est important : personne à ce jour n'a survécu à la grande aiguille d'Ansabère, puisque seul Calame a atteint le sommet mais il s'est tué lors de la descente (V. 1923 CALAME-CARRIVE). C'est donc le 21 juin 1927 qu'a été effectuée la seconde Ascension de la Grande Aiguille d'Ansabère, toutes voies confondues. Mais Cames et Sarthou n'empruntent pas le même itinéraire que Calame et Carrive. Ils évitent cette fissure très difficile et très exposée en suivant une autre fissure plus à droite (V. Photo). Il y a cependant un passage clé : un surplomb ventru qui semble infranchissable (1 sur la photo).

Cames et Sarthou l'équipèrent avec d'énormes barres de fer pour pouvoir le passer. (L'une de ces barres de fer est toujours en place !) C'est vraissemblablement ce jour-là que les deux compères ont inventé "l'artif", transformant une escalade extrèmement risquée en un passage simplement athlétique. Marcel CAMES et Henri SARTHOU sont ainsi arrivés au sommet. Ils ont récupéré le mouchoir d'Armand Calame laissé au sommet lors de la première (et aussi la corde ...). Ils laissent à leur tour le fanion du Club des Chats Noirs en y inscrivant leurs noms et la date. Ce fanion, c'est Pierre Bourdieu qui le récupèrera 12 jours plus tard, lors de son ascensoin avec l'équipe de Jean Arlaud.

   

Le fanion déposé par Cames et Sarthou
Cliquez pour voir le fanion en grand


Marcel Cames (à gauche) et Henri Sarthou hissant le matériel pour équiper le surplomb


Henri Sarthou s'aprète à franchir le surplomb après l'avoir équipé de barres de fer.

Marcel Cames et Henri Sarthou au sommet de la Grande Aiguille d'Ansabère le 21 juin 1927


Retour Accueil - Contact

* Si, bien-sûr, quelqu'un avait des renseignements, des précisions que nous n'avons pas, merci de nous contacter, c'est avec un très grand plaisir que nous recueillerions ces informations précieuses, ou des photos toutes aussi précieuses.